Artefacts


Depuis près de 50 ans, la Société d'histoire et de généalogie de l'Île Jésus (SHGIJ) a acquis et a préservé une impressionnante collection d'objets. Cette collection ethnologique compte actuellement plus de 1000 objets. Ces derniers touchent à toutes les sphères de la vie sur l'île Jésus depuis plus de trois siècles.


En voici quelques exemples :




Politique de gestion et d’acquisition des collections


La SHGIJ s’est dotée d’une politique de gestion des collections pour régir toutes ses actions liées à sa collection d'objets. Ces directives précisent le type d'objets que l'organisme désire acquérir et les raisons du collectionnement.


La SHGIJ privilégie les artéfacts qui témoignent de l'histoire de Laval en concentrant son attention sur les axes suivants : 


  • Préhistoire
  • Régime seigneurial
  • Vie économique : les artisans, les métiers, les commerces de détail, les industries
  • Patrimoine distinctif de la ruralité, urbanité et villégiature lavalloises
  • Accessoires témoignant de la vie quotidienne et du savoir-faire des Lavallois
  • Textiles représentatifs des différentes époques
  • Vie politique lavalloise
  • Patrimoine religieux lavallois
  • Témoins matériels de personnes marquantes dans l'histoire lavalloise


Pour répondre à ces objectifs, certaines catégories d'artefacts sont privilégiées :


  • Les objets de type socio-historique et archéologique;
  • Les objets religieux qui ne peuvent être conservés dans les communautés auxquelles ils appartiennent;
  • Les objets industriels et technologiques en lien avec la mission;
  • Les objets de type beaux-arts ayant un aspect documentaire datant de plus de 50 ans et un lien avec Laval (ceux qui sont plus contemporains ou abstraits seront référés à la Maison des arts de Laval);
  • Les photographies en lien avec l'histoire de Laval et qui ne font pas partie des fonds d'archives du Centre d'archives de Laval;
  • Les imprimés (revues, livres, journaux).


Certains types d'objets sont refusés :


  • Les objets relevant des sciences naturelles telles que la zoologie, la botanique et la géologie.
  • Les armes à feu qui ne sont pas historiques ou qui nécessitent un permis de port d'arme. 
  • Certains objets qui nécessitent de grands espaces de rangement (ex : mobilier).


Il est toujours possible de faire une offre de don pour enrichir la collection de la SHGIJ. La Société se réserve toutefois le droit de refuser un don selon ses critères d’acquisition.